Urgence Syrie : que faisons nous ?

Cour pénale internationale à La Haye

Communiqué de presse d’EELV publié le

Ce troisième anniversaire du début de la révolte syrienne contre un régime d’oppression et un système installé depuis 1970, ne doit pas être oublié. Au contraire, il doit être l’occasion de réaffirmer notre indignation devant le massacre d’un peuple qui se perpétue dans la presque indifférence du monde.
C’est l’occasion aussi de rappeler l’espoir né en mars 2011 pour le peuple syrien mais aussi dans le monde avec l’émergence d’un mouvement populaire non violent demandant dignité, liberté, la fin du régime d’exception Mouvement inattendu, qui parcourt rapidement le pays et met à nu un régime sanguinaire avec courage et détermination.

C’est l’heure de rappeler la terreur d’État contre ceux qui ont osé briser le mur du silence et dire non à ceux qui dirigent le pays d’une main de fer depuis plus de 44 ans. En Syrie, le bilan est tragique : plus de 140.000 morts et des centaines de milliers de disparus, plus de 10 millions de déplacés, sans oublier la torture, le viol des femmes ou la famine utilisés comme arme de guerre.
Mais il faut rappeler aussi que c’est l’incapacité depuis trois ans de la communauté internationale à agir véritablement pour desserrer étau, arrêter les massacres et soutenir de façon conséquente la résistance des forces démocratiques syriennes contre l’oppresseur.
C’est aussi la triste reconnaissance d’un temps perdu pour la résistance démocratique malgré ses appels incessants d’aide pour contrer la puissance militaire du régime et les extrémisme de tous bords venus de l’étranger.

Europe Ecologie – les Verts :

affirme sa solidarité avec les forces de la rébellion démocratique syrienne dans leur combat imposé par la dictature et sa puissante armée,
– insiste sur la nécessité de venir en aide sans tarder à la population civile par l’ouverture des corridors humanitaires,
– demande à l’Union Européenne et, en particulier à la France, d’augmenter sa contribution et son aide d’urgence pour les déplacés et réfugiés
– de renforcer le régime de sanctions notamment bancaires et commerciales du régime syrien, et la surveillance de l’exécution de ses sanctions par l’UE,

EELV rappelle la nécessité de lutter contre l’impunité dont jouit le régime de Bachar El Assad, et soutient la saisie de la cour pénale internationale pour enquêter sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis en Syrie et traduire les responsables de ces crimes devant la justice internationale

EELV demande expressément au gouvernement français d’ouvrir les frontières aux réfugiés syriens et de prendre des engagements chiffrés pour leur venir en aide.

La lutte courageuse des forces démocratiques en Syrie est un combat qui concerne tous les peuples de la Planète. Ne rien faire en Syrie c’est laisser Assad et Poutine agir et cautionner la mascarade d’une soit disant élection présidentielle permettant sa réélection.

Europe Ecologie – les Verts

Remonter