Ultimatum pour les chrétiens d’Irak: EELV dénonce le régime de la terreur de l’Etat Islamique, soutient le gouvernement français dans l’accueil des chrétiens et au delà de toutes les minorités persécutées d’Irak

Un soldat irakien monte la garde devant une église à Bartala, à quelques kilomètres de Mossoul. Juillet 2014. Photo : AFP/Karim Sahib

Communiqué d’EELV publié le

Les djihadistes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EILL) ont lancé un ultimatum aux chrétiens d’Irak et en particulier ceux encore présents à Mossoul : se convertir à l’Islam, payer un impôt ou quitter les lieux sous peine de mort. D’après l’ONG Human Rights Watch, ce groupe islamiste a déjà enlevé au moins 200 Turkmènes, Shabaks, Yézidis et chrétiens, torturé certains prisonniers et multiplié les exactions et destructions, forçant des dizaines de milliers de familles à fuir.

EELV s’alarme de la situation pour les chrétiens d’Irak ainsi que les autres groupes minoritaires menacés par l’Etat Islamique comme les chiites Turkmènes, Shabaks ou Yézidis.

La communauté internationale doit tout mettre en œuvre pour protéger la liberté de croyance et de religion.

EELV soutient la proposition d’accueil des chrétiens d’Irak et propose de l’élargir à toutes les populations concernés, dans le respect du droit d’asile. La France doit par ailleurs agir en relayant auprès des autorités régionales sunnites comme l’Arabie Saoudite ou le Qatar l’appel à faire pression sur l’Etat Islamique pour stopper ces exactions.

L’Europe doit également prendre toute sa place dans la diplomatie internationale pour assurer partout les droits des minorités.

Sandrine Rousseau, porte parole

Remonter