Inde



  1. L’Inde Modi

    Narendra Modi

    Par Benjamin Joyeux disponible sur le blog Médiapart Voilà une nouvelle qui ravira notre belle France, si fière de ses remaniements ministériels, de son camembert et de ses exportations d’armes : l’Inde est LE nouvel eldorado pour les entreprises de défense françaises. Ce sont Les Echos qui le disent. Alors, cocorico ? Tu parles Charles ! Si nos dirigeants politiques, actuellement « de gauche » il paraît (comme Emmanuel Macron ou Laurent Fabius – « je me marre… » comme disait Coluche) étaient capables de voir un peu plus loin que le bout de leur « croissance », ils ne devraient pourtant vraiment pas se réjouir trop vite. Mais bon, la « croissance » étant l’horizon indépassable de leur imaginaire énarchiste (pourtant un enfant de cinq ans, qui par définition n’a pas encore fait l’ENA, comprend très bien lui qu’une croissance infinie sur une planète aux ressources finies, c’est débile!), il convient d’applaudir avec eux (et avec Dassault, DCNS, Nexter, Safran, Thales et j’en passe) des deux mains lorsque la France devient le 3e fournisseur officiel de machines à tuer du Sous Continent, juste après les Etats-Unis et la Russie. Sauf que, sauf qu’en dehors du fait, compréhensible également par un enfant de cinq ans mais pas par un énarque ou un journaliste des Echos, que se réjouir lorsque l’on vend des armes, c’est idiot, le profil du nouvel homme fort indien, qui va pouvoir faire joujou à la guéguerre avec toutes ces nouvelles machines achetées à l’étranger, n’a vraiment pas de quoi rassurer. Mais attention, pas de procès d’intention ni de mauvais esprit, non… juste quelques rappels pour un rapide voyage au sein de l’Inde Modi : …

    Lire la suite
  2. EELV se réjouit de la victoire historique des paysans sans terre indiens

    Ce jeudi 11 octobre, la grande marche pour la justice » (Jan Satyagraha), organisée en Inde par le mouvement Ekta Parishad, vient de prendre fin après la signature d’un accord avec le gouvernement fédéral indien. Celui-ci vient d’accepter la majeure partie des demandes du mouvement, et de son leader Rajagopal, pour la mise en place de réformes agraires permettant l’accès à la terre et aux ressources naturelles pour l’ensemble des paysans indiens, plus particulièrement les plus marginalisés (Dalits, Adivasis et autres « Intouchables »). Cette marche de 350 km avait débuté à Gwalior le 3 octobre dernier et devait rallier Delhi 26 jours plus tard. …

    Lire la suite