Union européenne



  1. Déclaration commune d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) et M. Hael Al Fahoum, Ambassadeur de Palestine en France

    Journées d’été des écologistes, Bordeaux le 21 août 2014   Après avoir échangé sur la situation dramatique à Gaza et sur le contexte d’ensemble de la Cisjordanie et Jérusalem-Est, l’ambassadeur de Palestine et les représentants de EELV considèrent qu’il est urgent de passer à une nouvelle étape qui engage enfin un autre avenir pour le peuple palestinien et qui permette enfin une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens. …

    Lire la suite
  2. LE PARLEMENT EUROPÉEN SOLIDAIRE DE L’UKRAINE

    Communiqué de presse du 8 septembre 2014 des eurodéputés Europe Ecologie au Parlement européen Ce lundi 8 septembre, la commission des Affaires étrangères du Parlement européen vient, à une très large majorité, de soutenir la ratification de l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine. En novembre dernier, la décision de Victor Ianoukovitch de ne pas signer cet accord avait été à l’origine du soulèvement populaire de la place Maïdan, qui a finalement abouti à la destitution du Président Ianoukovitch par le Parlement ukrainien, et à l’élection de Petro Porochenko le 25 mai dernier, sous l’observation d’une mission internationale de l’OSCE.  …

    Lire la suite
  3. De la crise ukrainienne

    Position du Bureau de la Transnationale Par le Traité de Budapest de 1994, l’Ukraine a accepté son désarmement nucléaire en contrepartie de son intégrité territoriale et de son indépendance. Ce traité est garanti par les Etats-Unis, le Royaume-Uni, mais également la Russie. La remise en cause brutale et unilatérale de ce traité par la Fédération de Russie est inacceptable. Cet acte rompt un équilibre fondé sur le principe de la dénucléarisation des nouveaux Etats issus de l’ancienne Union Soviétique en contrepartie de la reconnaissance mutuelle de leur indépendance et de leur intégrité territoriale. La Russie, par ses organes officiels, par son président même, objecte actuellement au droit international issu de ce traité une légitimité historique. L’action de la Russie déstabilise le cadre de paix européen qui repose sur le renoncement à la violence. Il s’agit d’une violation de la Charte des Nations Unies par un membre du Conseil de sécurité. Le droit international est remplacé par la loi du plus fort. …

    Lire la suite